reunion_organisation_dh

Corpus:
CLAPI (O)
Nom de fichier:
reunion_organisation_dh
Contact:
Clapi
Résumé:
3ème réunion d'organisation d'un évènement publique "les Dialogues en Humanités", à Lyon.
Date d'enregistrement:
14/12/2011
Durée d'enregistrement:
01:42:49
Nature du signal:
audio
Qualité du son:
enregistrement défectueux
Anonymization status (recording):
bip
Niveaux d'annotation:
Annotation automatique
Identifiant:
GAB, LIN, MOD, NAT, JUL, FRA, HEN, CEL, VEA, ROG, GWEN, JEA, PPA
Sexe:
F, F, F, F, M, M, M, F, F, M, F, M, F
Lieu de naissance:
inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu, inconnu
Statut de l'annotation:
automatique
Type:
réunion
Secteur:
professionnel
Milieu:
associatif
Modalité:
oral
Nombre de locuteurs:
2+
Situation de l'enregistrement:
face_à_face
Sample address:
/annis-sample/clapi/reunion_organisation_dh.html
Texte:
voilà euh hm donc là je pense que si vous voulez bien enfin vu ce qui me concerne moi j' aimerais bien qu' on avance sur le contenu euh des prochains dialogues en humanité de lyon mais qui vont évidemment s' inspirer des contenus de ce qui a dé qui aura déjà eu lieu est-ce que je pourrais je pensais que c' était que c' était sur le site sur le site du collectif oui y compris de ce qui est à venir par exemple à à bangalore sur le changement climatique euh euh justice climatique et futurs soutenables euh hmm alors attends juste que je termine mon idée j' ai juste levé euh et contribuer donc à au contenu donc du programme deux mille le doigt douze juillet sachant que euh roanne est plutôt pour le moment sur le registre d' un travail sur mémoire et et construction de l' avenir euh hm la duchère donc plutôt sur euh la démarche très concrète et pratique d' une monnaie sociale complémentaire qui sera donc euh en cours d' expérimentation s je rappelle quand même à toulouse ils ont mis dix-huit mois simplement à se mettre d' accord sur les valeurs et sur le contenu de à quoi devait servir le sol toulouse dix-huit mois et visiblement c' est pas du luxe parce que en fait c' est c' est ça qui va faire le le ben le le liant le ciment euh le ciment ce qui va être essentiel pour porter un tel projet dans dans un monde où c' est pas si évident que ça ça le devient petit peu plus c' est-à-dire que les gens aujourd' hui ne vous regardent quand même plus complètement de travers comme moi en deux mille sept quand j' ai essayé d' initier ça et d' arriver jusqu' à une délibération au grand lyon euh mais j' avais toujours euh un élu ou une personne du d' un technicien qui me disait mais c' est pas de la fausse monnaie euh voilà c' est pas de la fausse monnaie en fait ça fonctionne comme l' euro simplement au lieu de thésauriser donc de de garder cette monnaie pour spéculer euh ils c' était c' est impossible puisque la monnaie perd de sa v valeur si on ne l' utilise pas et évidemment on se rend compte que là où cette monnaie est dans en allemagne ou ailleurs il y a cinq mille lieux qui ont déjà été repérés par les chercheurs lyonnais donc il y a quand même déjà de quoi faire euh hm là où c' est utilisé c' est dix f huit à dix fois hein l' usage de l' euro par exemple parce que c' est et c' est lié à chaque fois de vraies richesses qui sont échangées euh voilà donc c' est une une autre façon a parlé de la façon citoyenne ou active ou artistique ou ou culturelle euh de prendre son destin en main euh là on est sur un registre plus financier plus économique mais fondamentalement de solidarité et on peut là aussi euh re prendre la main en quelque sorte c' est un peu cet cet objectif-là qui est recherché donc voilà en termes de contenu si vous n' hésitez pas évidemment à parler de façon extrêmement libre et et et tranquille euh mais si en plus vous pouvez contribuer à du contenu euh avec grand plaisir oui monsieur NNAAMMEE peut-être je suis arrivé en retard alors peut-être que ça déjà été fait euh la réunion de paris et avec euh la enfin les personnes de collectif richesses euh collectif euh sur la résilience il y a déjà eu un compte-rendu quelque chose richesses oui hm pour le moment c' est une très bonne question en fait euh il y a eu des travaux du groupe parisien des collectifs richesses et des dialogues en humanité euh qui est aussi en lien avec euh donc euh a du ceux qui organisent l' université d' été du NNAAMMEE hm du NNAAMMEE ouh là si je mélange NNAAMMEE du NNAAMMEE et et drec euh hm et donc sur la question de la résilience et de la manière dont on peut faire face à des difficultés ou à des traumatismes les transformer à titre personnel et social ou collectif donc on parle beaucoup aujourd' hui de résilience par rapport au changement climatique et aux transformations que cela suppose déjà bien quand il y a de terribles inondations ou tsunamis ou des sécheresses et des désertifications ce que ça suppose pour euh les populations euh entières est que la manière dont nous on va on va bouger ça euh aussi de on a on a évidemment un rôle tout à fait euh essentiel donc c' est c' est d' apprendre à faire face transformer à positiver à transformer les difficultés finalement des leviers d' action donc euh ça vaut pour la solidarité euh l' immigration et le changement climatique euh l' eau euh le logement les finances voilà les les finances voilà faire face euh à toute une série de de situations de crise ou autre qui peuvent avoir enfin qui ont déjà une un impact redoutable et plutôt que de se laisser envahir par le désespoir c' est de reprendre les choses en main non pas comme des bisounours mais euh de façon on va dire citoyenne responsable joyeuse néanmoins je tiens beaucoup à cette dimension-là si on peut en plus être sur ce registre voilà donc on on va laisser un peu libre cours à ceux qui veulent intervenir par rapport à à tout ça il y a pas plus sur le compte-rendu de la région de par de la réunion de paris parce que c' est pas dedans là euh en fait euh j' ai juste mis un extrait dans le programme tu as tu as des recto-verso NNAAMMEE vous avez tous euh un document du programme ou ou sinon je vais directement sur le site ah voilà et on peut changer les choses euh directement sur le site intéressant d' accord donc c' est marqué dedans là il faut les numéroter madame ah oui alors euh normalement j' aurais dû faire un temps de d' hommage à danielle mitterand donc euh qui nous a fait l' honneur de de venir plusieurs fois aux dialogues en humanité et de soutenir très vigoureusement les dialogues et qui est partie donc euh il y a quelques jours donc bon fait un hommage euh à NNAAMMEE aussi sur le sur le site en première page donc elle a souhaité surtout que nous continuions le combat de l' eau bien sûr mais aussi euh de ses dimensions humaines tout à fait tout à fait essentielles voilà euh hm alors puisque que je suis sur le site internet donc en allant sur euh le programme deux mille douze donc j' ai évoqué berlin roanne la duchère la doua euh hm donc l' idée c' est bien pour le moment je sais pas si on va l' appeler comme ça hein construisons la transition la métamorphose apprenons la résilience quelqu' un a proposé inventons les alternatives au chaos euh mais on est sur ces idées-là quoi donc euh on va voir s comment euh les uns et les autres peuvent l' appeler le chaos c' est fort hein oui c' est très dur quoi mais en même temps euh c' est c' est ce qui arrive c' est bien réel c' est ce qui se passe il y aura un sous-titre autour de ça quoi bizarre qui est grand oui le le mot chaos est chaos je trouve qu' il est un peu fort il est intéressant il est intéressant parce qu' il il porte euh ouais si si on l' associe à une graine d' un renouveau il devient intéressant euh il fau faudrait trouver comment le formuler mais il faudrait dire que c' est aussi grave que ça à moins que on se réinvente euh ça pourrait être vraiment euh parce que si vous regardez dans la théorie du chaos euh il y a la graine cachée de l' avenir il y a le ah il il y a le le euh trouvons la graine l' attracteur étrange qui va nous tirer vers quelque chose de neuf et donc c' est c' est si je comprends bien cette idée de résilience c' est bien ça hm hm c' est que le chaos est utile parce que il y a l' attracteur étrange qui va refaire une nouvelle co-organisation mais euh c' est vrai que lâché juste comme ça peut-être oui il faudrait que le soit oui englobé dans une hm hm de l' expliciter euh voilà peut-être trouver une façon positive comme on le fait aux dialogues de faire un hm hm hm un petit ben parce que le mot résilience est trop complexe pour être euh audible oui hm hm hm facilement accessible par cha tout un hm chacun euh donc il faut trouver quelque chose de simple euh hm et et qui fasse hm oui enfin on part bien sûr de ces de cette idée d' aller à l' alternative des alternatives au chaos mais de trouver quelque chose de euh il faudrait jouer peut-être sur sur le modifier quoi euh mais c' est euh ça ça il faudrait qu' on fasse un brainstorm euh en à plusieurs mais sur s sur cet équilibre euh en utilisant des f des formulations déjà connues du genre euh hm une renaissance au prix du chaos ou euh une un renouveau au prix du chaos mais le mot chaos est intéressant parce que il faut avoir peur de euh et il f il faut l' accepter aussi il faut hm éviter le chaos voilà euh on doit laisser l' idée des euh très c' est d' ailleurs un peu la démarche qu' on a euh de ne pas avoir peur par exemple d' un conflit comme alternative à la violence lorsque nous mettons en place des agoras sur des désaccords hm oui et hm exactement alors c' est vrai que c' est pas toujours compris parce que chacun d' abord hm hm hm une fois de plus les mots ont bien des des des sens différents suivant la manière dont on l' entend et encore plus quand c' est des langues euh différentes de cultures différentes hm mais on est bien sur ce sur ce registre-là quoi hm oui tu en penses quoi euh oui je pour rebondir à tout ce qui est dit le chaos c' est c' est intéressant moi j' entends euh le le mot chaos comme c' est un mot qui a été inventé par les grecs au cours de l' antiquité la définition du chaos c' était une masse informe et donc depuis euh eux les civilisations et nations ont mis en forme à leur manière la masse et le pour euh structurer euh la société l' économie euh la les institutions donc s ça me semble quand même euh intéressant le chaos et puis après l' idée du conflit à savoir que euh j' avais lu il y a un certain temps le le sociologue alain touraine disait que il y a pas assez de conflits pas de débat les gens ne se parlent pas assez pas de débat les gens ne se confrontent pas assez les j oui pas de débat hm manque voilà de débat le débat non le conflit non violent à savoir une discussion en france euh pour confronter les idées euh tâtonner mettre les cartes sur la table hm hm hm euh et re puis recomposer après euh quelque chose qui soit euh hm le saint combat d' idées qui nous forge euh le saint combat de de d' opinions c' est c' est ça s' apprend oui oui oui alors après moi je j' ai une déformation professionnelle je suis pédagogue et donc euh hm à tous les gens qui me disent qui savent pas ou qui ne savent pas faire j mon mon leitmotiv c' est de dire mais vous avez plein de choses à apprendre tranquillement mais sûrement euh allez chercher ou allez trouver euh questionnez euh bon moi ça m' interpelle en fait tous les différents théories du chaos qui existent et qui euh que je trouve terrifiants ben c' est c' est un sorte réalisme un peu imaginé je sais plus le le le nom que ça porte mais la l' approche en démocratie qui va arriver qui va être la démocratie euh du chaos mondial euh moi ça me ça me fait peur et mais le ça me rappelle peut-être aussi un certain état d' urgence aussi et de et de justement insister sur les alternatives du chaos quoi de voilà on est capable de nous organiser dans les formes d' intelligence collective on est capable de de vivre des règles de de bien vivre ensemble etc et euh je je trouve ça très réussi le mot le mot chaos pour justement montrer les alternatives à ces théories de du chaos qui moi personnellement euh ce qu' il y a si je comprends bien pourquoi la résilience elle euh c' est qu' il n' y a pas résilience en descente aux en aux enfers il faut descendre aux enfers pour s pour renaître si on ne fait que maquiller en surface s' arranger s' organiser sans requestionner les bases on n' a pas vraiment gagné le la déchirure va con continuer dans le fond c' est c' est pour ça que le chaos est intéressant si tout est structuré rien ne change mais si ça commence à craquer de partout c' est un moment d' opportunité et c' est vivre le chaos comme ce moment de réorganisation et de qui qui fait que en fait il n' est pas si terrifiant que ça c' est vrai que euh il va falloir boire un grand verre d' eau froide avant de le confronter ça c' est vrai mais euh c' est mobilisant plus que pé et o euh euh la résilience en fait n' est pas une survie juste la résilience est regarder le diable en face et continuer quand même hm et c' est s c' est ça qui est enfin c' est pour ça que c' est intéressant pour ne pas qu' on ait peur justement c' est c' est une anti-peur si on peut le formuler de façon à dire le pire est possible hm mais en fait c' est pas si pire que ça alors là-dessus je pense hm hm oui pourquoi que c' est intéressant d' ouvrir un dé un comment dire de construire un désaccord euh s on on peut même jouer un jeu de rôles parce que je sens dans les non-dits je sais pas pourquoi peuvent être sur hm on défend cette idée euh de la nécessité de d' appréhension du chaos c' est-à-dire que certains hm et d' autres peut-être ont simplement envie d' éviter que leurs enfants ne subissent le chaos hm hm hm et donc vont tout faire pour l' éviter hm euh donc on n' est pas sur euh on est donc sur euh un désaccord sur euh du bon usage du chaos hm hm enfin voilà je sais pas si c' est clair ce que je dis est-ce que NNAAMMEE tu pourrais défendre tes enfants par exemple les défendre oui tu as pas envie qu' ils vivent le chaos comme je te connais non et donc tu es plutôt pour le débat plutôt que pour le conflit non non mais je bah je viens de te oui est-ce que tu peux rentrer plus dans cette perspective c' est-à-dire que le chaos est très néga le chaos est très négatif euh c' est pour ça euh ben j' aimais bien ce que disait euh NNAAMMEE sur oui finalement tirer profit du chaos quoi c' est-à-dire descendre oui euh c' est pas et remonter à un coup de pied on remonte du fond de la piscine exactement exactement et euh c' est c' est je suis pas pour le chaos euh euh hm non non non mais euh ne me comprenez pas mal euh ce qui me ce qui me semble euh l le le problème que que j' ai avec ce qui se passe est que s me semble inévitable donc je regarde le diable en face et je me dis comment on va vivre avec ça euh s' il y a moyen de l' éviter tant mieux hm mais aussi je disons euh il y a une chose que j' ai appris euh quand je vivais en angleterre j' ai vécu en angleterre pendant dix ans et j' ai appris beaucoup du stoïcisme des anglais et euh il y a eu une une période fascinante pendant le blitz de londres etc où les anglais ont été remarquables d d' humour de sang froid de voir la fin de du concert avant d' aller se se réfugier les bombes tombaient autour d' eux mais ils voulaient entendre la fin du concert euh le le truc complètement élégant et et ça tient à une f enfin ils expliquent ça comme ça ils disent que ça tient à une phrase de churchill au début tout à f euh euh de de de de cette résistance l' invasion euh nazie c' était i promise you blood sweat and tears je vous promets du sang de de de la sueur et des larmes hm parce qu' il a été tellement hm je vous promets pas qu' on va y arriver sans difficultés qu' ils ont été mais totalement remarquables et que c' est devenu un un truc du tempérament londonien du coup c' est rentré dans le mythe fondateur de cette population là et ils sont totalement remarquables à chaque fois qu' il y a une alerte à la bombe un machin ils sont totalement remarquables d' organisation de euh hm ils se ressaisissent ils ils ont leur dignité de londoniens ils peuvent tout faire hm parce que ils ont vécu le blitz voyez ce que je veux dire ça rentre du coup dans l' inconscient collectif et ça refond le mythe fondateur quand tu parlais de empowerment c' est bien ça c' est là que qu' il y a le la racine on est un peuple qui n' a pas peur parce qu' on a survécu le blitz on est un peuple qui ceci cela parce que ceci cela parce qu' on a dépassé le chaos c' est dans ce sens que je le pose hm à à discuter hm mais si vous voyez m un m un moyen de l' éviter on peut en discuter ça aussi hm tant mieux mais est-ce qu' on peut l c' est ça la la question il y a aussi le discours ambiant on entend euh enfin ces gouvernements qui changent et un nouveau euh ministre espagnol qui va être qui dit euh vous attendez je ne vais pas faire de miracles hm c' est-à-dire qu' il pose un peu comme churchill en disant hm c' est pas aussi fort mais il dit euh donc c' est vrai que c' est comment euh hm ça devient du coup hm ça devient très raisonnable finalement ça devient du coup ça devient le cha ça devient raisonnable et du coup euh hm par rapport à au raisonnable on se mobilise chaos confrontons-nous confrontons-nous au chaos ou alors euh ouais euh hm hm étudions le chaos ou alors euh je sais pas hm mais la question de la résilience c' est tellement examinons ce cha euh je sais pas résilience chaos moi je pense non je crois ce qu' il faut vraiment être très très clair aussi par rapport à aux discussions qui ont eu lieu à avec l' équipe parisienne on va dire c' est que la résilience n' est pas pour chercher le chaos comme tu le dis bien bien entendu exactement sur le même registre non c' est-à-dire la question de la résilience c' est comment tirer un hm une expérience de ce qu' on a vécu pour être capable de mieux faire face hm y compris d' imaginer ce qui pourrait être le pire donc le chaos pour prévenir y compris pour que ça n' arrive pas c' est c' est clair qu' on parlera toujours du mais euh enfin je vous transmets ce que j' ai compris euh mais euh ouais c' est l' étudier et l' éviter quoi l' é m mieux l' étudier pour l' éviter les les c' est-à-dire que il y a parmi nous des gens qui ont vécu des choses extrêmement douloureuses dans leur vie personnelle ou leur vie collective ou leur histoire le regarder aujourd' hui on doit faire face en même temps au changement climatique aux finances ou à la crise la plein de choses en même temps donc crise systémique et que euh hm on peut se laisser complètement annihiler dans nos capacités d' énergie positive on va dire pour euh faire vaste euh ou au contraire être comment se enfin c' est la question c' est comment sommes-nous capables euh de prendre euh la difficulté d' essayer de la comprendre d' imaginer peut-être euh le pire ou l ou comme dit edgar morin euh ce qui est prévisible n' est pas toujours sûr euh donc euh y compris qu' est-ce qu' on est capable de faire par rapport à par rapport à ça c' est pour ça que je pense que c' est important et le livret insistait beaucoup là-dessus c' est pas la résilience toute seule c' est la résilience la construction de la transition et l' envie de métamorphose c' est vraiment les trois euh trois façons de voir les choses alors après il faut le dire de façon simple et accessible ah oui oui oui et surtout je pense d' essayer de faire vivre de sentir il y a c' est peut-être le mot alternative on a excuse je reprends la parole mais euh hm hm on discutait avec NNAAMMEE et il me dit mais il y a c' est marqué c' est ce qu' on est en train de dire on dit in inventons les alternatives au chaos en fait c' est peut-être le mot alternative qui ch qui est plus euh inadéquat que le mot chaos hm hm parce qu' on se situe finalement à côté hm hm on est à côté du chaos et en fait si on est dedans de l' intérieur comment on le on le dévie de sa trajectoire quoi finalement comment enfin enfin comment on le déforme finalement il a été formé comment on le déforme je pense je pense que dans le chaos transforme transforme j' ai une métaphore mais je vais pas trop parler mais j' ai une métaphore quand j' étais petite moi je viens de de bord de mer mais de la mer adriatique qui est très calme et donc je je j' adorais nager euh je nageais avant de de savoir marcher euh c' était c' était normal et c' est une mer très calme et se baigner dans la mer c' est nager c' est de faire les euh ce qu' on peut faire dans une piscine et euh on va en voyage aux états-unis et je euh je suis au bord de l' atlantique et il y a des immenses vagues et je me dis woh c' est pas drôle on peut pas nager et euh et je me dis mais comment on peut jouer avec cette eau-là qui qui se comporte différemment euh et j' ai compris que il n' y avait qu' une seule chose à faire en fait avec ces grosses vagues c' est de les de plonger dedans et sortir de l' autre côté parce que si je je faisais j' essayais de faire autre chose genre mettre de côté euh ça hm et j' avais des des oreilles le nez pleins de pleins de sable etc et que l' esquive et donc mon jeu était d' apprendre à jouer avec cette eau-là c' était de plonger dedans de prendre la vague et de surfer avec euh sur le ventre sur la vague hm et donc ça c' était le jeu de la journée euh sur l' océan c' est une jolie métaphore pour le chaos jouons avec ouais bah oui parce qu' il vient de toute façon tant qu' à faire s' amuser avec euh hm et se créatif c' est se servir du chaos euh et c' est ça inventons inven être inventif être créatif oui hm je sais pas oui c' est vraiment libérer l' imaginaire oui et et la seule façon c' est de prendre de face est ça qui est intéressant hm c' est de mais ça veut dire alors c' est vrai qu' on va l' éviter le chaos mais non non non moi tout à l' heure j' ai dit que on lâche les choses et exactement hm parce que s' il te chope là tu vois on le on le prend on le on est à l' intérieur si tu chopes pas tu es hm on le on le transforme et plutôt qu' al c' est peut-être le mot alternative qui me choque peut-être oui ce qu' il y a dans le dans le chaos c' est peut-être trop facile de dire alternative dans le chaos il euh à mon sens il il y a plusieurs il y a plusieurs degrés de alors clairement de de prise de conscience de d de c ou de connaissances du chaos et il y a des gens qui peuvent avoir une une perception très aigüe du chaos parce que parce bon intellectuellement ils sont ils sont s ils sont doués ils ont un cerveau et euh ou parce qu' ils ont de de l' expérience ils ont une curiosité naturelle et ils s' intéressent à tout euh le chaos ils ont vu venir et ils le ils le sentent et ils le perçoivent il y a des gens qui le perçoivent réellement et perçoivent pas du tout qui s' en qui s' en fichent complètement sur un plan de communication c' est un petit peu difficile de de s' en ficher complètement ne serait-ce que sur le plan de de la précarité pour ceux qui s qui se retrouvent en état précaire même si les intéresse ils s' aperçoivent sont dedans il y en a qui peut se se dire que la la partie climatologie je je m' en balance complètement euh il y en a qui diront je n' ai pas d' enfants euh après moi le déluge ouais il y a il y a ces différents degrés de prise de conscience qui peuvent exister et puis on se alors je pense qu' ici on est on est autour de cette table des gens qui ont pris que ont qui ont pris conscience et qui veulent faire prendre conscience aux autres je je suppose que c' est c' est un petit peu ce qui nous réunit et pour faire prendre conscience il faut communiquer et le gros problème c' est la communication c' est dans un da dans un cadre de démocratie dans dans un cadre euh disons non non partisan c' est-à-dire on est on est pas parti au nom d' un d' in d' intérêts quelconques par rapport à ce chaos parce que si on est là c' est pour lutter contre des chaos financiers des des intérêts particuliers des choses comme ça donc comment comment euh appor apporter la démonstration du chaos et comment nous on peut apporter notre petite pierre là-dedans et faire que cette petite pierre se transforme euh alors et une je sais pas et est-ce qu' il faut faire peur mais faire peur hm marche pas euh devant des gens fragiles c' est pas c' est je crois que c' est pas la enfin personnellement je trouve que c' est pas la solution mais il faut il faut euh toucher du du point sensible des des gens qui vous mettent dans ce chaos et il faut euh aller les les les titiller là où ça où ça peut leur faire mal quoi je je rappelle juste un moindre ordre par rapport aux dialogues en humanité il sortent eux-mêmes mais on travaille en général d' abord sur sa propre barbarie intérieure c' est-à-dire que c' est pas de chercher un bouc émissaire ou de de dire c' est les autres à qui il faut donner défaut donc c' est c' est important enfin c' est-à-dire toujours partir de sa propre façon d' améliorer peut-être oui tout à fait des choses voilà c' est c' est juste oui pa oui sa propre sa propre résilience aussi excusez est-ce que est-que hm ce titre c' est c' est le thème transversal aux trois journées est-ce qu' on parle du titre générique c' est ça hein d' accord parce que par rapport au au terme de chaos hm hm enfin hm moi euh bon je je d je débarque un peu donc mais hm voilà vous m' arrêtez si je mais extérieurement euh j' ai pas l' impression qu' on soit du tout dans dans un chaos c' est-à-dire que de d au mieux on préssent que ça peut arriver mais on est toujours dans un modèle d' organisation sociale politique etc où il y a quand même beaucoup de gens qui ont perdu leur boulot il y a des des bon mais on y est pas quoi enfin on est toujours dans le même mode d' organisation de notre société et donc euh hm il me semble que le terme il est un peu euh alors il il il peut être judicieux d' appuyer dessus si on veut effectivement interpeller etc mais alors si on veut interpeller les personnes et si ce titre il s' adresse au grand public et il me semble que le terme de chaos il est trop euh systémique si on veut enfin trop gén trop général alors que j' ai l' impression que ce qui hm ce qui nous pèse aujourd' hui et ce qui restreint les gens dans leur capacité d' agir c' est que justement euh on sait pas par quel bout le prendre c' est un système tout est interconnecté euh vous le disiez c' est le climat c' est les v l' énergie c' est euh bon enfin euh le système politique c' est euh hm donc euh il me semble qu' on a on aurait peut-être intérêt à formuler ça à partir de par exemple la résilience elle se fait pas par rapport à une situation de chaos elle se fait par rapport à une situation de souffrance euh ressentie vécue euh voilà c' est pas par rapport à une évolution générale de hm de l' environnement si si je sais pas si mais peut-être plus de parler voilà partir de ce que les gens peuvent ressentir et les gens ce qu' ils ont envie de de c' est peut-être de retrouver leur capacité d' action par rapport à une situation euh de de contribuer à des à des lumières dans dans le chaos mais je sais pas oui oui non c' est c' est clair mais hm développer leur créativité enfin il f faudrait une formulation qui parle de la lumière dans c' est ça qui est peut-être trop fort hm dans les ténèbres de de ce et qui qui qui renvoie bien à l' intériorité pour ne pas qu' on qu' on se trompe de cible et qu' on parle de t changement climatique et de hm parce que NNAAMMEE nous a bien rappelé que on parle on parle de hm hm de nous on parle de la résilience sa résilience face au sentiment d' impuissance ouais qu' on a aussi aujourd' hui oui oui hm euh dans le contexte actuel c' est aussi par rapport à des personnes qui par exemple euh sur c' est-à-dire que tu as raison de dire euh beaucoup de personnes ont le sentiment que nous sommes pas encore touchés donc ça n' est pas pour eux et en même temps il y a quelque chose qui est irrémédiable que ce soit le euh plus six degrés que ce soit euh la la crise financière mais mais d' ores et déjà euh rien que la crise de deux mille huit a augmenté de d' un million deux cent mille les chômeurs en france et de quelques centaines dans le monde centaines de millions pardon dans le monde et et donc il y a bien des gens aujourd' hui qui souffrent déjà hm hm et on est dans une nouvelle crise euh qui va nouveau remettre des gens dans des situations insupportables euh hm donc la question c' est comment cette conscience euh de ce qu' il est nécessaire de faire peut arriver plus par une conscience personnelle individuelle et collective euh c' est un peu ça vers quoi on tend aussi et si on essayait d' éviter mais c' est c' est ça va pas être possible d' éviter euh d' extér-rioriser euh hm euh j' ai pris une tangente là mais euh à partir de ce que tu disais euh et euh f euh enfin c' est s vous vous rejoignez un peu si on essayait d' éviter d' extérioriser parce que j' ai l' impression que la panique de de ce qui nous arrive de l' extérieur est en fait le produit d' une impuissance apprise intérieure hm hm et que si on s' ad on s' adressait directement à cette impuissance apprise qu' est-ce qui est conditionné dans mon mon apprentissage de de l' impuissance et comment je peux avancer dans là -dedans parce que finalement finalement même quand il n' y avait pas des grosses catastrophes extérieures on souffrait intérieurement on perdait des proches on euh on faisait faillite on euh on souffrait d' un accident grave euh ou une maladie euh je veux dire votre karma il est karma il vous tombe dessus et euh la vie humaine était pleine de ces zo occasions pour euh pour pratiquer notre résilience vous pouvez développer ça bah la vie humaine c' est c' est euh f je je je vais en inde le karma la vie humaine c' est sert à nous rendre à nous apprendre à vivre euh à nous rendre plus compétents dans l' exercice de notre humanité donc on est là pour faire face à un tas de choses et apprendre à mieux les faire et si vous répétez dans la vie les mêmes choses c' est que vous n' avez pas compris comment comment genre traiter ce problème sans vous tombe dessus à partir c' est-à-dire que si je m' énerve à chaque fois qu' on me dit une chose je vais n' ém énerver avec beaucoup beaucoup de gens et ga gâcher beaucoup beaucoup de relations jusqu' à ce que je comprenne que peut-être que je veux faire autrement que m' énerver alors vous pouvez dire ah mais ça m' énerve vraiment ok euh là ça devient intéressant et là ça devient intéressant parce que là je veux travailler là je peux vraiment évoluer une forme d' indignation oui oui oui mais peut-être que je peux me demander pourquoi pourquoi pourquoi jusqu' à ce que j' arrive au fond de moi-même et que je me dise qu' est-ce que c' est que je n' arrive pas supporter dans la réalité hm et qui m' indigne pourquoi hm et euh et trouver tout simplement ma résilience par rapport à ce phénomène qui le déclenche comme si on appuie sur un bouton à chaque fois qu' on appuie sur ce bouton je fais ah hm et donc peut-être la résilience travaille de cette façon-là hm jusqu' à ce qu' on ait compris on rec on recommence on réagit de la même façon euh à la à la même stimulation hm c' est ce que disait monsieur quand monsieur disait qu' en en fait euh le degré de compréhension du chaos n' est pas le même en fonction des personnes oui oui oui donc il y a un travail de d' explication de compréhension de hm oui oui oui ouais comment dire de la ré du de ce système puisque le chaos était trop général et et hm oui euh généraliste hm hm moi je disais il est trop fort mais en fait c' est c' est peut-être plutôt ça c' est qu' il est trop général hm du coup il devient compréhensible et et pas euh hm pas palpable enfin voilà hm ouais alors peut-être que c' est le travail de enfin si on doit traduire ça dans une phrase je sais pas comment on va y arriver mais mais on va on va finir par le faire parce que hm mais on est sur une piste là qui on a l' impression que ça converge mais il y a un manque de compréhension un besoin de pédagogie mais euh ou de communication pour arriver à dire hm nous on pense que c' est un pourquoi on pense enfin nous non je pense chacun peut penser que c' est un chaos et l' interprète à interprète à son à son niveau on a sa propre on a sa propre interprétation interprétation du chaos comment on le vit hm est-ce que pour soi c' est un chaos ou c' est juste un dysfonctionnement ou c' est juste un mais ah ou c' est ou c' est un on a tous c' est un c' est un un moment de la vie un moment difficile où comment euh on a on a qu' une on a qu' une perc perception parcellaire du chaos on a chaos c' est on peut pas c' est pour ça que le mot ensemble on peut pas en même temps moins d' être imbu de sa personne on peut pas on comprend pas on on a une perception et je crois faut l échanger et il faut s' ouvrir aux autres pour euh mieux comprendre mieux l' affronter percevoir le hm il y a des mots là qui sortent hein hm dans le brainstorming enfin percevoir comprendre hm masse informe former euh systémique il y a il y a une chose qui m' a toujours frappé par rapport au climat euh par exemple il y a une forme d' incompréhension entre les européens et les les états-unis par exemple les états-unis par les états-unis font la leur tête de lard enfin c' est l' impression qu' ils donnent c' est comme ça que notre presse le le le reprend euh is font rien pour lutter contre le climat mais mais les américains ont une autre approche intellectuelle c' est que ils ont des laboratoires qui bossent à plein pot en ce moment il ils veulent prendre de l' avance sur tout le restant de la planète sur tout ce qui est lutter contre le euh pour enfin trouver les solutions par rapport au climat et le jour où ils seront prêts business ils vont ils vont venir et en disant parce que les c' est nous qui avons les solutions états-unis sont dans la compétition voilà s donc ça c' est le c' est le c' est une démarche euh anglo-saxonne et surtout américaine hein hm hm donc alors voilà la un t un terrain d' incompréhension dans ce qui nous paraît qui fait partie du chaos euh par rapport au climat nous c' est le nucléaire la laboratoire laboratoire élaborons laboratoire c' est c' est de la c' est des des c' est des différentes cultures où des différences d' approches technologiques c' est le chaos du problème les américains sont très forts pour être dans la stratégie donc vous dites par cet exemple-là euh c' est de la stratégie économique ils vont pas aux grandes réunions mondiales pour trouver des solutions c' est mais ils bossent bien cachés pour le jour j sortir le plan b et le vendre ah oui volontairement ah oui tout à fait pour que ça ramène de de euh oui oui à eux moi j' ai j' ai entendu l' expression le désordre mondial est-ce que vous et moi euh euh nous avons conscience aujourd' hui à lyon de vivre dans le désordre mondial et si oui faut-il y remédier c' est moi quand je lis dans la presse le désordre mondial euh je me pose des questions alors euh faut-il remettre de l' ordre et si oui lequel euh depuis la nuit des temps euh il y a de l' ordre du désordre on remet de l' ordre on en refait un autre il y a c' est vraiment les pays se font se défont se refont c' est vraiment l' idée de la transformation finalement transformons le chaos oui oui parce que euh madame vous avez dit que vous alliez dans un pays qui n' existe plus ouais effectivement c' est inquiétant alors moi qui suis presque jeune je me rappelle que quand je suis né il y avait des pays n' existaient pas hm érythrée euh il y a deux cent quatorze pays dans le monde hein euh donc euh je sais plus quel artiste bah l' idée du désordre mondial euh suggère qu' il y aurait un ordre mondial hm et euh on sait bien que ceux qui ont parlé d' ordre mondial à un moment donné c' est ceux qui c' est ceux qui le maîtrisent et qui le mettent en place et qui expliquent aux autres euh euh exactement oui comment il va être enfin oui mais j' ai l' impression que il y a toujours des européens qui sont dans ce schéma-là puisque effectivement l' europe a tenu le monde euh elle colonisait les co les autres continents et instaurait son hm son ordre le meilleur ordre mondial c' est le nôtre et son ordre le discours politique économique social le désordre maintenant c' est qu' effectivement il y a plus un pays qui ob qui obéit à un autre moi j' aime bien le changeons le monde toujours hein transformons montre il est il est dans dans le petit paragraphe mais c' est là où le mot chaos euh c' est charivari a une connotation très négative alors que justement le d le chaos c' est aussi le désordre est-ce qu' il faudrait pas justement désordonner ces ordres qui ont été mis en place euh ben comme tu disais par euh oui oui c' est le non en fait pas pas par pas par les gens quoi de toute façon oui donc est-ce que ce mot ou alors dans un souci vraiment l' expliciter chaos tran ben transformation on revient à ça mais pas forcément ordonnons ordonnons le chaos non voilà je je écoute ouh la euh organi moi je je vais complètement dans ton sens parce que normalement l' ordre euh hm l' ordre sort du chaos comme le chaos sort de l' ordre euh c' est vraiment un cycle l' ordre qui est mis en place correspond à un besoin de gérer le chaos ouais est-ce que l' ordre existant gère le chaos existant ou est-ce qu' il a été conçu pour gérer un un chaos du passé la question est tout à fait tout à fait pertinente et de se demander eh ben s' il ne sert à rien maintenant on en a que faire hm faut le casser faut en faire un autre hm et c' est là la résilience ben c' est construire eh hm hm hm oui j' ai me je sais pas dans le s sous inventons des alternatives au chaos il y a changeons le monde et ça c' est quand même très parlant comme mais alors peut-être pour relier entre les personnes et le collectif qui change le monde c' est c' est je change ou j' invente tu inventes il invente nous changeons le monde ou je sais p- c' est peut-être relier voilà l' individuel et le collectif oui et s et et là tout euh tout ton apport sur la résilience qui qui peut peut je sens là-dedans parce que eh euh c' est c' est euh enfin pas sur la résilience sur le empowerment hm hm est intéressant parce qu' à partir du moment où je peux changer hm hm hm et et je sais que toi tu peux changer parce que je te regarde dans les yeux et que je vois un mec une nana et qui peuvent changer à partir du moment où et il et elle et caetera on commence à euh à casser les impuissances apprises hm et les peurs de de froisser l' ordre c' est-à-dire on on sort de son rôle de enfant adopté de grand enfant adopté et on devient adulte qui est euh en a marre de sa propre vie et du coup ça fait pas tellement peur que les choses changent après tout euh j' ai perdu mon boulot ok ben je vais devenir épicier ambulant c' est qu' à cela ne tienne hm euh on se on se trouve un truc parce qu' on n' a plus peur hm mais changer le monde ça veut rien dire puisque il est en train de changer le monde hm c' est l' homme qui change le monde oui et il a fait que ça euh tout le temps ouais et le chaos c' est la biodiversité ouais et puis la et le monde aussi on laisse le monde tout seul oui il a pas besoin de nous euh pas besoin de le changer il sera bien c' est se transformer soi-même c' est parce qu' on est là qu' on change qu' il y a la merde oui donc changer le monde à mon avis oui hm oui c' est déjà pas quelque chose de enfin ah oui oui déjà ouais c' est pas ça devrait même pas y être là-dedans oui oui puis ça veut dire en l' occurrence mais choisissons notre monde à la limite ça oui hm hm hm mais pas changeons parce que tout le monde le change on est obligé de faire un petit peu comme la nature la na la nature na naturellement elle s' a elle s' adapte elle s' adapte à t la ce que à ce qui lui arrive hein elle s' adapte aux situations et on s' aperçoit que l' homo sapiens lui il s' a il s' adapte sur des des siècles et et des siècles et entre le entre nos origines et à et à présent on est euh on est plus la même plus la même personne on on s' est bien adapté à une modification du monde qui n' est pas venue de nos propres problèmes et même jusqu' à si on arrive jusqu' au dix-huitième siècle hein la la planète la planète a été immense habitée par peu de gens euh pour pas dire que on y a amené le le chaos mais il il a bien fallu que l' homo sapiens s' ha s' habitue déjà au au chaos naturel qu' est qu' est euh qu' est la planète elle-même sans sans l' in sans l' in l' intervention de l' homme ah moi je l' aimais bien le chaos sans l' intervention de l' homme eh oui chaos originel le chaos originel confrontons-nous au chaos enfin moi je suis toujours choisissons plutôt que de subir c' est ça choisissons plutôt que de subir hm hm autrement tu as tu as dit quoi vous avez écrit le monde change choisissons un autre monde plutôt que de le subir hm j' entends hélas des personnes m' ont dit très récemment de les laisser tranquilles moi je dis c' est pas marrant j' ai pas envie de laisser tranquilles les gens actuellement on nous propose un changement les qui est pas que beaucoup n' arrivent pas accompagner ou euh ne sont pas d' accord avec enjeux hm donc euh changeons le monde bon oui certains le font maintenant est-ce qu' on est d' accord avec ce changement c' est plutôt ça le problème en plus en plus en plus de devoir le changer mais ch changeons nous-mêmes hm hm vers quoi on le change et puis est-ce qu' on est tous d' accord c' est ça c' est plutôt en termes de choix plutôt qu' en termes de changer de changement hm bon l' objectif c' est pas de créer de générer des débats philosophiques pour des bah oui on est dedans débats philosophiques stériles ben oui mais quand mais c' est de c' est de réfléchir sur ce qui euh va permettre euh de façon extrêmement concrète aussi euh dans dans l' action même une phrase euh de de prendre en compte nos propres ressentis individuels et collectifs pour apprendre à faire face et à surmonter dépasser notre peur voire jouer avec notre peur comme dans ta métaph métaphore de la des vagues océaniques hm hm hm hm moi j' ai deux deux ateliers à proposer qui me viennent à la tête qui peuvent être développés euh qui me viennent à la tête euh par rapport à cette discussion et euh j' aimerais bien les les poser l' un sur le plan de de chercher la pierre philosophale c' est-à-dire de de faire l' alchimie de son vécu de de sortir de de son vécu ce qui est la pépite d' or ou de transformer son vécu hm et un autre serait de d d plus sur le le le le niveau de la communication euh comment comment dire communication avec l' autre qui a une vision du monde totalement différente et euh et la capacité d' absorber de tenir euh la différence dans sa tête sans exploser hm ou de gérer cette comment euh non j' ai pris un raccourci là c' est-à-dire que euh hm il y a les hm il y a les malheurs qui nous arrivent qu' il faut digérer et il y a les malheurs qu' on génère soi-même qu' on génère soi-même parce qu' on a pas été adéquat dans une situation donnée hm parce qu' on avait pas les outils de gérer la situation donc on a créé un du conflit on a créé du du malheur on a créé la perte on a créé la casse on a créé quelque chose qui n' est pas qui n' était pas ce qu' on voulait qui nous convenait pas du tout donc euh j' adresserais ces deux de comment euh dans une hm situation absolument terrifiante puisque elle a elle-même connu une résilience euh à partir d' une d' une histoire qui a eu lieu il y a euh trente ans en fait elle son son mari a tué ses deux enfants ts euh s' est s' est suicidé et avant a mis le feu à la maison donc elle n' avait plus rien et elle pensait ne pas survivre et personne pensait qu' elle allait survivre et en fait elle est devenue aujourd' hui euh coach de personnes en difficulté hm et avec une capacité enfin visiblement son travail de résilience qu' elle a fait toute seule est énormissime bien sûr et et en fait elle est dans une euh donc elle démontre en fait ah oui j' ai oublié de vous dire que elle voulait divorcer au départ en fait c' est parce qu' elle voulait divorcer donc pour elle tout est ramené au fait que euh on a une part dans ce qui nous arrive euh et après faut l' assumer ou pas quoi mais il y a quelque chose d' un registre donc l' objectif c' est pas d' aller creuser ou fouiller dans ou faits divers quoi non hm hm l' objectif c' est de dire bon on a chaque fois aux dialogues en humanité des gens qui ont des histoires absolument incroyables hm euh mais est -ce qu' on est-ce qu' on est capable l' obje l' objectif c' est pas que chacun ait des vécus aussi terribles aussi fous mais comment les expériences des uns peuvent servir aux autres euh comment on peut donner à voir comment on peut donner à à comprendre à partager moi mon père a vécu euh la dernière guerre mondiale euh j' ai évidemment passé toute mon toute mon enfance et toute ma vie à surtout plus jamais ça oui c' est évident enfin il m' a transmis ça c' est donc je porte ça oui oui oui euh j' ai pas compris au départ ce que tu voulais dire ça se passait mal dans non dans le dans le dé dans les débats qu' il y a eu en fait d' autres personnes qui ont des vécus par exemple ryadh sallem euh a réagi extrêmement violemment disant mais moi dans les ateliers que le j' ai pas demandé à venir au monde comme ça mais je suis assez d' accord sur le fait que on prend une part euh le mais après c' est la capacité de résilience est-à-dire comment euh s lui ce qu' il dit c' est ma vie devait être de la merde et en fait j' ai décidé d' être heureux eh c' est c' est extrêmement voyez c' est son cheminement hm mais euh euh il a passé des années des années à se faire opérer à se muscler à devenir champion international de de basket fauteuil de natation de basket fauteuil et puis de rugby enfin c' est c' est énorme quoi c' est-à-dire comment euh un être humain est capable de d' aller aussi loin dans ce qui devait être un destin et voilà voilà pour pour prendre un raccourci et de de de de de de de raisonnement il a été obligé de pardonner au bon dieu de l' avoir créé comme ça peut-être oui on peut le on peut l' expliquer comme ça ce qui est-ce qui est énorme pardonner au bon dieu ça c' est vraiment parce que le bon dieu il a raison il a tort euh pour tout euh ah ouais mais il a fallu qu' il dépasse ça je crois qu' il est pas croyant mais bon hm et s et s mais c' est un raccourci hm euh pardonner à quelque chose de totalement énorme hm c' est pour ça que je l' appelle bon dieu parce que c' est enfin c' est quelque chose pardonner à ça c' est c' est vraiment énorme et se pardonner soi d' avoir divorcé et provoqué la catastrophe hm parce que et d' abo s tu vois hm il y a tout un tout un travail là qui est de la résilience et de rentrer en soi et de de voir euh quelle est la part qu' on rejette sur les événements quelle est la part donc ça c' est un un travail possible et un deuxième travail est beaucoup plus anecdotique mais mais beaucoup plus intéressant pour un grand public qui consiste à dire à montrer comment on s' est mis dans la situation de conflit simplement parce qu' on croyait bien faire hm et parce que c' est c' était en quelque sorte notre conviction que c' est comme ça qu' il fallait faire c' est ça peut être le sujet d' une agora hm ça ce genre de choses ce genre de débat là qu' on vient de oui oui oui je sais pas si c' est une agora ou si c' est un atelier euh il faut ah demander parce que est-ce que ça vaut la peine parce que si on est à six cents sur des sujets pareils ça devient euh hm hm non ça vaut ça va pas quoi donc euh ça vaut pas mais fai faire un at donc c' est c' est vraiment des petits formats de gens qui ont envie de partager quelque chose sur euh sur des résiliences vécues ou vécues à travers d' autres euh hm hm ouais hm ouais euh je sais pas comment on peut on peut travailler là-dessus hm euh mais en soi c' est pas la résilience pour la résilience on va réfléchir oui hein c' est la transition la métamorphose oui alors oui pardon ouais c' est oui moi je comprends très bien tout ce que vous racontez hm hm hm mais comment vous allez expliquer ça aux milliers de somaliens qui qui dorment comme des mouches là-bas hm hm il y a ni le karma noir hm comme par hasard ils sont noirs hm ouais ouais justement je respecte euh tout ce que vous venez de dire alors je je peux te donner l' é une explication euh qui me vient non mais euh qui me vient de d' un urgence urgence euh hm d' un maître spirituel musulman hm mais c' est euh je sais pas si je le crois ou non mais l' explication enfin je je n' ai pas besoin de de cette s c' est lui qui l' explique comme ça il dit ils ont ce sont des vieilles âmes qui ont pris sur elles de nous interpeller dans notre folie de nous émouvoir de nous complètement de nous déchirer le coeur c' est ça qu' il dit c' est impensable autrement des fois ça arrange aussi quand même par lui pardon il y a des fois ça arrange aussi de penser comme ça mais euh non mais je te donne la l la réponse que ce monsieur s' est donnée hm dans le dans le tas comme son sa forme de pensée ça donne bonne conscience quoi alors moi je n' en ai pas hm parce que je ne je ne je n' ai pas sa f sa forme de pensée mais ce qui est intéressant c' est que on peut en trouver ça dépend de il y a des gens très rationnels qui à propos des somaliens diraient mais ce sont des les somaliens se trouvent un peu au mauvais endroit au mauvais moment oui dans la oui oui dans l' ordre du monde dans le désordre du monde sur la planète faut le déporter bah oui c' est à cet endroit-là il fait trop chaud dans le chaos du monde le cha le chaos il est souvent euh et les hommes politiques empêchent les gens de manger correctement non mais ce qui est-ce qui est par contre à reprendre dans cette affaire-là et voilà c' est de dire on sait aujourd' hui qu' il y aura des centaines de millions de personnes qui vont être les réfugiés climatiques on a déjà tous les réfugiés liés aux guerres de l' eau enfin tout ça est plus ou moins lié aussi euh et nous le savons donc il s' agit pas là aussi de de se sentir impuissant par rapport à une culpabilité qui nous qui nous envahirait puisque c' est on fait rien bouger non plus mais c' est la capacité qu' on va avoir euh de d' au d' augmenter peut-être la compréhension la confiance la conscience de si je reprends les mots que vous avez dits euh de de notre capacité collective de de changer de comportement euh ici et maintenant quoi parce que et de d' être en capacité de se dire comment euh ceux qui le peuvent ou sur les territoires qui le peuvent on est capable de accueillir dignement euh ou de de faire vivre dignement euh les les personnes qui peuvent le le demandent quand même enfin c' est la question de l' immigration c' est la question de la solidarité internationale les s les solutions typiquement on invente rien on in on ce sont les thèmes qui sont régulièrement mises en débat théoriquement théoriquement les solutions existent mais c' est la c' est la la mise en pratique que certains voudraient et l' inhumanité et que certains ne veulent pas donc c' est c' est la ce qui on rentre dans conflictuel hm on parle des somaliens mais même les somaliens euh en en étant pauvres ils ne se il à la limite s' il y avait pas d de guerres il il il il il peu il et ils ils vivent ils vivent maint peut-être dans une forme de bonheur euh qui est à qui est à leur portée c' est celui qu' ils ont connu il ils sont sur leur terre c' est ils se trouvent bien là où il là où ils sont aussi c' est c' est le conflit là c' est bien l' homme qui qui qui crée le qui crée le chaos volontairement NNAAMMEE tu tu voulais intervenir oui j' ai entre autres en en utilisant bon certains des termes et ce terme de résilience et les exemples qui ont été donnés j' ai du mal à faire le passage de du personnel au collectif quoi je dois dire je ch je me creuse la tête là en vous écoutant depuis un petit moment et je je vois pas comment vous faites le passage des personnes qui ont vécu des traumatismes terribles ont besoin de certainement de faire tout un chemin intérieur ça je vais pas le euh je ne le con-teste pas et des peuples qui ont vécu des traumatismes mais c' est pas notre cas ici encore en france hein et et on est pas dans le chaos euh on y est à la marge et alors il y en a qui le sont oui mais en ce moment mais dans la marge bah entre israël et la palestine il y a pas un homme intelligent aujourd' hui pour faire le travail nécessaire euh face aux traumatismes vécus de part et d' autre et celui qui peut-être était capable de le faire à un moment donné on l' a assassiné donc il y a des situations mais je cherche quand même pour nous dans le temps présent euh de de nous ici en france euh comment ça va nous parler hm c' est-à-dire comment on va faire ou alors il faut qu voilà ou alors il faut que deux personnes qui ont réfléchi euh avec d' autres angles par rapport au problème nous nous explicitent euh de quoi on parle exactement et quel est-ce chemin qui s qu' il faudrait être en mesure de faire parce que il y a le chemin personnel et je peux entendre tout à fait c' est bon hm certaines situations certains vécus qui sont voilà et mais on on est ca aussi dans une dans une entreprise collective euh de voilà il faut qu' on puisse se sentir concerné euh voilà voilà moi je reste avec les les interrogations euh hm hm que vaut la notre façon de penser et de confronter les problèmes de de de de confronter les les bonnes choses dans la vie sans en fait des mécanismes qui sont plus ou moins issus donc bon de notre notre tempérament et la façon dont il a été con conditionné dont il est convenable de se comporter disons en quelque sorte des extensions de notre comportement et notre compréhension du monde le problème et la solution que nous pose tel ou tel événement va donc complètement varier alors pour ne pas rester dans l' abstrait euh s euh j euh ce matin j' ai raconté en cours euh une anecdote qui s' est produit à h e c lyon euh pardon paris à h e c euh paris ils ont voulu tester comment les étudiants de différentes nationalités résolvaient les problèmes et ils ont posé un problème qui est relativement simple il y avait deux chefs de département qui avaient un problème de territoire entre eux de de ils s' empiétaient l' un sur les les responsabilités de l' autre et euh o ils ont fait trois groupes les français les z les allemands et les anglais et du coup bon c' est c' est ça fait une blague européenne ça fait vraiment les les français les allemands et les les anglais hm euh ont le même problème à résoudre comment ils le voient comment ils raisonnent les français ont dit que le problème était un problème d' enjeu de pouvoir parce qu' il y avait un enjeu de pouvoir et que la solution était d' aller chez le supérieur hiérarchique pour qu' il tranche hm logique oui logique c' est une logique c' est c' est une façon de faire à la française c' est comme ça que fonctionne le monde de de de du du travail en euh à la française ok hm seulement allemagne ils ne fonctionnent pas comme ça en allemagne quand il y a un problème comme ça les étudiants se sont posés la question allemande qui est comment se fait-il que notre système de répartition de description de postes et de répartition de responsabilités n' est pas suffisamment clair pour que les gens sachent ce qu' il leur revient ce qu' il leur revient pas comme responsabilité comme euh comme tâche ok donc ils ont revu le système pour voir s' il était assez clair euh il faut revoir le système pour voir s' il est assez clair et sinon il faut le clarifier ça c' est ça c' est relativement cool comme comme autre approche et les anglais ont dit problème quel problème pourquoi ils discutent pas entre eux ils n' ont qu' à en ils n' ont que à se parler s' ils savent pas se parler on les envoie dans un stage de communication de préférence ensemble parce que euh s bon alors quand on a fini de faire ce tour d' horizon on se dit que il y a une vision chinoise indienne guatémaltèque et caetera de quel était le problème et quelle était la solution hm hm et à partir du moment où on a explosé ces qui cette fixité dans sa tête qu' on est aux prises à tel ou tel type de problèmes à partir de ce moment-là la forme pensée qui nous tient prisonnière en fait perd la moitié de ses son carbone quatorze la mi-vie voyez elle perd de de sa substance et à chaque fois qu' on se confronte à une nouvelle façon de traiter du problème la première forme pensée commence à ne plus avoir prise sur nous hm hm on se dit oui c' est ça ouais c' est ça mais ça peut être autre chose hm et on va chercher au plus loin et à partir de là le problème s' étiole tu vois ce que je veux dire le problème s' étiole on est plus prisonnier de son propre et c' est notre pensée qui crée notre prison de cette façon-là même les phénomènes extérieurs sont f sont formés par notre incapacité d' y faire face autrement parce qu' on n' a pas les outils d' y faire face autrement donc là on est exactement dans ce registre c' est comment apprendre à faire face autrement en regardant comment d' autres font face c' est une des raisons pour lesquelles les dialogues en humanité on invite une si grande diversité de cultures de gens qui viennent d' ailleurs de gens qui sont dans les entreprises de gens qui pauvreté hm hm hm hm hm hm hm hm hm hm parce que pour moi c' est ceux qui ont les stratégies les plus abouties hm pour justement faire face à des situations complexes difficiles oui hm hm euh donc et qu' on n' en tient pas suffisamment compte d' ailleurs hm donc c' est c' est c' est un petit peu c' est pas changeons le monde c' est découvrons le monde alors c' est c' est hm mais on ouvre nos imaginaires au monde ah oui oui oui ah oui oui oui complètement ah complètement c' ét c' était la réponse de comment on passe du personnel ou ouvrons-nous s ouais euh au collectif hm ouvrons-nous sur le monde oui c' est ça oui reprenons les problématiques de toujours et puis oui oui hm les façons de voir les autres parce que notre carreau à nous c' est peut-être pas le carreau du voisin hm oui ah complètement si le problème pour les français c' était un problème pour les allemands c' était un autre et pour les anglais ça n' en ét était pas un hm hm hm alors on lors de la hm de la conférence sur le changement climatique à durban et donc la hm présidente sud-africaine a proposé la méthode de l' indaba hm je sais pas si vous connaissez euh en fait c' est une méthode qui dit euh en gros euh je suis ce que je suis euh parce que nous sommes c' est assez simple hein hm en fait c' est vraiment la question de ça ne marche que s' il y a reconnaissance de la communauté urbaine hm humaine humaine tout le monde a rectifié la communauté humaine donc euh or le problème c' est que la communauté nationale aujourd' hui est première et chacun vient vendre un peu sa soupe ou son point de vue national hm et l' indaba fonctionné dans une sorte de chaos incroyable parce que tout le monde pensait que ça allait euh aboutir à rien et puis finalement comme ils les ont gardés un peu plus longtemps euh pour essayer de sortir quelque chose ça été ils sont passés y compris par des domaines comme ils ne sortaient rien à un moment donné euh et la présidence sud-a sud-africaine a essayé de reprendre la main y compris par la violence ça été très très tendu hm mais ce que je trouve extrêmement intéressant c' est que parmi les choses que ont été relevées collectivement par les négociateurs c' est la quantité de d' émotion hm hm c' est-à-dire que ils étaient dans un tel stress dans une telle impossibilité euh que tout le monde s' excitait euh et qu' un rien faisait tout le temps tout déraper quoi oui oui oui oui ouais ouais donc euh d' ailleurs plusieurs ont proposé qu' il y ait des dialogues en humanité aux sommets mondiaux je sais pas si ça résout quoi que ce soit mais en tout cas c' est c' est de prendre conscience que le fait de travailler sur nos émotions de comprendre hm ce qu' on est en train de vivre là bon après on on y arrive là on est complètement seulement dans la parole l' échange de parole un peu intellectuel enfin disons de connaissance hm hm euh et le pas de côté qui invite à faire les ateliers du sensible et du ressenti est quelques fois beaucoup plus puissant hm hm que par euh hm hm par une approche intellectuelle parce qu' on on on fait acte de je sais pas si enfin mais euh euh tu as soulevé une question aussi qui est très intéressante qui est pas mal sur le tapis actuellement qui est celle de la pertinence de l' état-nation en tant que que que manque de définition de qui nous sommes parce que c' est en train de plutôt de créer problème actuellement parce qu' il n' y a plus de euh d' état-nation pur peut-être les finlandais n' ont pas beaucoup d' immigrés euh ne sont pas trop mixtes mais euh le reste du monde je veux dire hm si on euh cette idée que euh hm est-ce est-ce que ça existe un vrai français hm hm peut-être quelque part au fin fond d' une campagne mais d on il y a il tout le monde est peu mélangé de quelque chose a un peu voyagé un peu puisé dans dans dans quelque chose je sais pas dans la littérature sud-américaine ou dans la philosophie allemande ou dans la a f a puisé sa constitution peut-être que hm mais c' est évident que l' état-nation sera dépassé hm oui ouais ce sont nos féodalités d' aujourd' hui et elles seront à dépasser mais quand vous posez la question à des personnes qui n' ont leur souveraineté que depuis quarante ou cinquante ans oui vous vous faites envoyer dans les cordes c' est-à-dire je me rappelle avoir eu des discussions avec des marocains et des marocaines oui sur ces questions-là euh ils ne sont pas prêts enfin nos d' autres concitoyens parce que je les considère comme des concitoyens ne sont pas pr euh ne sont pas prêts à entendre mais c' est vrai qu' aujourd' hui avoir deux cent quatorze féodalités puisqu' on a rappelé le chiffre effectivement et certains états quatre cent mille habitants qui se donnent des ambassades et caetera c' est une ponction sur la richesse mondiale disponible pour les habitants qui est disproportionnée hm donc il est évident qu' il faudra des mais hm hm voyons l' europe qui est l le continent qui a la plus grande ancienneté et donc qui devrait relativiser hm les acquis de l' état-nation hm pour essayer de reconstituer un état-nation européen disons les choses comme ça hm hm la difficulté dans laquelle nous sommes malgré malgrÉ les traumaTIsmes qui ont été vécus et la qualité de certains hommes qui ont essayé de faire avancer la question donc et p aujourd' hui parler à des états qui ont cinquante ans d' histoire s souveraine j' entends bien parce qu' elles ont beaucoup plus d' histoire mais d l' histoire souveraine qui ont leur indépendance depuis mille neuf cent soixante soixante -deux ou cinquante-huit euh voilà on y on en on en est pas là hm bon et effectivement il est complètement anormal que l' afrique avec ses cinquante et quelques états ne soit pas trois ou quatre états euh bon les précurseurs des indépendances ont pensé à ça hein nkrumah aurait était pour une une afrique unie qui soit capable et caetera le mali doit être un des rares pays qui dit qu' il est prêt à se à disparaître en tant qu' état malien pour entrer dans une souveraineté africaine hm je sais pas exactement comment c' est formulé mais le mali a toujours été depuis modibo keïta dit euh euh on est pour la disparition bien évidemment qu' il faudra supprimer ces oligarchies oui parce qu' on est dans des systèmes oligarchiques aujourd' hui de plus en plus c' est très net il faut lire hervé kempf euh qui a fait un livre affectif euh voilà il met un mot voilà on a une il y a un petit sommet là qui qui dirige les citoyens n' ont plus le droit la parole et car les citoyens votent mal on oublie leur vote et on fait passer la même chose voilà donc on est dans une situation euh qui est qui devient de plus en plus claire hm voilà parce qu' aujourd' hui on sait mettre des mots sur les situations d' aujourd' hui donc c' est pas le chaos c' est pas le chaos hm ouais c' est c' est plus vicieux ouais on y est pas encore c' est pas le on est pas dans le chaos parce que certains ont très bien organisé la manipulation ouais la situation d' aujourd' hui oui il y a il y en a qui qui savent très bien pourquoi c' est comme ça ouais ah bah non non mais c' est alors du coup comment faire un atelier à propos de je sais pas on va pas on va pas faire un atelier sur euh la question du pouvoir euh est-ce qu' on peut faire un atelier sur la question de comment coopérer est-ce qu' il y a eu des ateliers déjà où on parlait de coopération ou de hm oui oui je me suis posé la question parfois qui enseigne l' art de la coopération très intéressant quelque part euh où est-ce qu' on apprend la coopération alors c' est vrai il y a la coopération euh des européens qui vont en afrique ou en asie ou en amérique latine donner des cours euh en tant que volontaires et ce f ce faudrait faire c' est montrer aux gens ce qu' ils gagnent en coopérant il y a des coopératives d' activité déjà ben il y a les les mouvements coopératifs coopératifs à l' école c' est mais ils sont très très minoritaires les enseignants qui utilisent euh voilà qui s' inspirent des méthodes freinet qui ont évolués mais qui sont euh avec conseil de classe euh débat dans la classe euh travail collectif production collective et caetera et on trouve très peu de jeux technique j' essaie d' en trouver pour mes petits enfants on trouve très peu de jeux où on gagne tous hm où on perd tous j' en ai trouvé un ou deux c' est parce qu et où le voilà le euh le fait de gagner je fais gagner l' ensemble ou le fait d' avoir un petit échec eh ben hm hm ça se répercute bon c' est pas traumatisant mais c' est pas mal parce que il y a pas j' ai pé je suis exclu j' ai perdu ou j' ai euh ou je suis le meilleur j' ai gagné c' est euh c' est la table qui gagne ou c' est la table qui n' a pas réussi à relever le défi qui lui était posé on a échoué alors on a joué tous ensemble on fera mieux la prochaine fois on aura plus de chance hm mais euh donc vous pensez par exemple que le fait de re parce qu' on a f on a fait déjà plusieurs années de suite des jeux sur l' apprentissage de la coopération avec des parachutes de jeux coopératifs avec euh ça reste hm plein plein de choses toujours oui mais on s' est toujours limité quoi c' est mais hm euh aujourd' hui si on est dans cette hm hm difficulté enfin bon clairement c' est c' est parce qu' on a peut-être pas assez appris ou on a désappris euh la coopération parce que l' empathie et la coopération préexistaient hm hm dans la nature elles existent aussi donc euh qu' est-ce qui s' est passé pour qu' on perde ces compétences et ces connaissances hm hm -là hm euh qu' est-ce qu' on peut faire pour re-conquérir hm hm euh euh oui c' est vrai sont assez doués euh hm je connais des gens à l' arche de saint-antoine en fait qui cor qui eux ils font des des trucs de jeux coopératifs eux j' ai jamais assisté mais il faudrait peut-être qu' on se renseigne parce que ils sont prêts à revenir hein oui parce que ça ça pourrait être sympa qu' on qu' on qu' on laisse tomber tout simplement là-dessus la théorie et qu' on commence à jouer pour pour pour sentir les les les les les les di di les bons sentiments lumineux que ça donne hm de qu qu' on peut gagner que seulement si on a aidé les autres et que hm et qu' on fasse un maximum de juste de de de faire pour voir que ça fait du bien euh tu connais la dame qui s' en occupe euh euh NNAAMMEE euh je te donnerai le nom oui mais elle a elle est une mine de de de trucs comme ça de de de jeux et tout hm je pense qu' on peut faire un appel à une sorte d' appel à projets aussi euh oui hm parce que justement peut-être que ça permet et donc évidemment on peut toujours jouer par capillarité ceux qui connaissent et caetera donc c' est une première étape mais carrément faire un appel euh un appel c' est-à-dire relayé par tous ceux qui veulent bien euh essayer de de de faire vraiment un gigantesque réapprentissage euh en fait il y a quelque chose d' urgent c' est de réapprendre à coopérer quoi c' est c' est un peu ça du coup je j' ai l' impression qu' on est aussi quand même dans une politique à travers les médias et ce qu' on vit au quotidien de d' insécurité et de peur et qu' à partir de là euh parmi le oui allez -y forcément il y a un recroquevillement il y a quelque chose qui qui fait que tout fait peur et que peut-être remettre un petit peu de sécurité ben autour de nous euh enfin déjà on pourrait du coup lâcher ça et la coopération elle revient assez facilement dans le hm hm tu viens de dire un atelier avec comme objet aller au-delà de sa peur oui bien identifier la peur pour la ouais c' est déjà enfin je pense qu' on a même pas toujours conscience qu' on a peur et qu' il y a quoi hm tout intérêt de prendre conscience de sa véritable peur hm hm hm euh pour d' autant mieux la biaiser d' autant mieux la esquiver ou euh aller au-delà parce que effectivement des peurs on il y en a tous les coins de rue je pense je je je hm sur tous les écrans de télévision ça c' est sûr oui oui oui mais il y a ça joue donc euh on doit être f facilement immergé par euh là-dessus moi je pense qu' on est pris en otage là-dedans quand même et surtout la part de l' autre par exemple ben la part d' autrui c' est ouais puis c' est plus facile ouais c' est bien plus facile ouais j j j' ai une idée débile mais je vais vous la raconter juste pour vous faire rire euh hm euh a euh un jour où j' assistais à un congrès qui était organisé par un australien et il a eu ce jeu débile parce qu' on était à peu près deux cents personnes et il voulait quand même qu' on se rencontre qu' on ait une euh y ait une ambiance et il nous a donnés une liste de dix dix personnes à trouver il fallait trouver des gens mais les consignes était complètement débiles quelqu' un qui je sais pas on pourrait dire qui a été aux aux caves de de de de lascaux ou quelqu' un qui a un grand chien quelqu' un qui porte quelque chose qu' il a fabriqué lui-même quelqu' un qui euh voilà comme ça que des trucs débiles et o on a on a été obligés de se balader dans la foule avec notre liste à dire et toi tu portes quelque chose que tu as fait toi-même oh non on disait eh ben il me faut quelqu' un tu as un grand chien ah comment il s' appelle et o on é on était comme des fous à la fin de cette quÊte on était comme des fous on rigolait on on se on se parlait hm et donc instaurer des jeux comme ça qui nous obligent à aller vers l' autre c' est très bien parce que tactique ouais hm je mon mon vécu me fait vous dire que aujourd' hui au vingt-et unième siècle en deux mille onze il y a encore aujourd' hui chaque jour vraiment dans le monde des colloques hm des conférences de trucs bidules hm où chacun vient lire son papier à la tribune et se barre après sans avoir euh oui ouais dit bonjour ni au revoir à personne euh et caetera je suis allé quelque temps hm hm hm c' était ça devait être très bien hm ben n' empêche que je veux dire il y a des gens qui sont venus exprès pour lire leur papier hm ils étaient pas là le matin ils étaient pas là le soir ils étaient u ils avaient entre deux t g v entre deux t g v ils venaient lire leur papier et ils se barrent voilà c' était rien de rien c' est ça ressemblait à rien et je voudrais ne plus voir ça c' étaient des gens qui le faisaient qui venaient dire des choses que qui avaient déjà été dites qui avaient vingt-cinq ans par un tel oui donc ils ont fait que citer un tel et un tel et un tel comme disait l' un comme disait l' autre je redis aujourd' hui que ceci et cela voilà nul ils étaient très bien d' ailleurs pour le dire ouais et c' était public et alors au choix ou c' est moi qui trouve que ces choses-là c' est très sclérosé et que je suis un agitateur et que je voudrais que ce soit vivant mais j' ai pas envie de tout casser non plus donc je suis poli on connaît hm j' ai oublié de faire circuler une fiche c' est mais en fait effectivement c' est j' aurais en réponse au monsieur en début vous disiez les institutionnels on a des difficultés pour pour toucher mais il y a il y a pire il y a pire que ça oui c' est que il y a euh vous vous pouvez avoir dans un média quelqu' un qui a quelque chose à dire malgré son papier donc qui doit avoir quelque chose d' intéressant à dire et qui est coupé parce que c' est l' heure de la publicité hm il termine pas une phrase hm ah c' je trouve ça on est à la télévision est je suis sûr que deux au moins deux ou trois cas par jour sûr où euh l' émission ne se termine pas euh elle est coupée il en manque trois secondes il en manque dix secondes vingt secondes et la té la télévision euh le programme ce sont des choses extrêmement intéressées alors c' est-à-dire que les réécritures sont si si si un programme déborde c' est justement parce que ça devient intéressant bon ouais c' est clair j' entends hm hm et voilà hm est-ce qu' on peut imaginer aussi un atelier euh d' a de construction de métaphores oh oui s oui oui oui mais o on a on appelle hm on appelle comment il s' appelle euh hm euh hm mon ami là mon ami comment il s' appelle mon ami NNAAMMEE ah NNAAMMEE hm lui il était là hein ouais ah il a il a des trucs il a des trucs vraiment intéressants sur la métaphore et il a des trucs très intéressants sur le pardon c' est c' est un intervenant à ne pas louper alors là du côté d' entr' actif vous avez pas mal de jeux aussi et de démarches par exemple vous faites des mandalas vous faites des choses comme ça hm hm est-ce que le fait de colorier par exemple des mandalas ou en fabriquer euh est aussi source de d' apaisement parce qu' il y a lutter contre les peurs apprendre à coopérer mais aussi euh travailler sur euh sur l' apaisement enfin la sérénité c' est-à-dire comment passer de l' excitation dépression à vers le couple sérénité intensité de vie s ouais c' est source d' apaisement et de dialogue ouais bizarrement parce que les gens se mettent autour de la table ils viennent comme ils veulent commencent euh à dessiner sur un alors ils sont très très grands hein les mandalas ils commencent à dessiner une petite partie après il y en a un qui lâche le crayon qui p qui part parce qu' il va ailleurs il y en a un autre qui arrive derrière qui s' assied qui reprend là où l' autre avait laissé et qui fait quelque chose de complètement différent parce que c' est chacun fait comme il a envie et euh donc soit ils se posent ils se taisent ils sont dans leurs pensées vraiment il voilà il il ils s' apaisent soit il y a quelqu' un qui commence à parler et là il ils enchaînent des discussions qui sont parfois euh assez euh assez intenses mais euh dans l' intensité euh pas dans le hm la hausse de ton hein du tout plutôt dans dans quelque chose de très profond et puis après il pose le crayon il s' en va et c' est un autre qui arrive et c' est tout le temps comme ça il y a il y a ce côté ouais très euh très apaisant en fait du mandala ils avaient fait un arbre aussi vous aviez fait un arbre en carton oui alors ça s ça c' est fabuleux les cadavres exquis que ce soit en dessin ou à l' écriture c' est quoi ça le cadavre exquis il y a plein de le cadavre exquis le cadavre exquis c' est très bien ah c' est c' est c' est euh hm euh euh c' est c' est la technique des cadavres exquis quoi ah mais on l' a fait on l' a fait euh euh qui euh s c' était euh lancé par le surréalisme oui on l' a pf on l' a pratiqué des des des des années entières ça hm hm ouais c' est quoi alors c' est racontez le cadavre exquis parce que moi je connais pas hein euh ah mais s c' est c' est le cadavre exquis c' est euh connais pas s oui qui veut expliquer non non vas-y vas-y vas-y tu tu tu ça date de enfin comment dire bon s su euh chacun a un bout de papier si c' est ça hein hm voilà c' et le plie en quatre sur le premier la première partie on écrit un sujet est ça dans la deuxième le voisin va écrire un verbe hm sur le troisième va écrire un premier complément un premier complément puis le deuxième complément et en fait ça aura été écrit par quatre personnes qui ouais pensaient à une phrase différente chose et donc au final euh on se retrouve avec le cadavre exquis et sorti du placard différente c' est en fait de là là d' où vient l' expression le cadavre exquis parce que comment dire euh le premier qui a inventé la phrase pensait à le cadavre et le deuxième avait pensé à hm hm hm exquis donc a écrit exquis sans savoir que avant un autre avait écrit le cadavre hm hm et tout ça donc c' est l' art de composer c' est de la composition ça m euh je trouve ça génial euh l' art de composer une phrase ou une partition il y a des musiciens qui font ça hein chacun avec ses matériaux hm ses verbes ses mots ses couleurs et euh ça fait après u une oeuvre d' art ça ce sont des jeux qui peuvent servir beaucoup beauc à beaucoup de choses euh qu' elle soit voilà c' est ça alors nous on l' a fait aussi sur euh une phrase euh une phrase en fait pas forcément un sujet un verbe mais euh une phrase hm hm et on laissait dépasser que le dernier mot hm et euh on passait à son voisin alors on était dix ou quinze parfois autour de la table hein euh les gens venaient s' asseyaient ceux qui voulaient hm textes ouais et c' est vrai que ça fait des des un classeur de textes ouais hm hm hm à la fin mais c' était quelque chose d' incroyable sans s avoir les mêmes idées au départ une idée générale sans s' en ê on il y avait toujours finalement à la fin du texte une idée qui était ressortie euh parlé avant hm hm hm alors tu vois ça ce genre de de d' exercices quand on les pousse vraiment v v euh jusqu' au bout exactement comme vous l' aviez fait on commence à voir comment l' ordre s' auto-organise dans le chaos parce que dans le chaos il y a il y a quelque chose de beau qui commence à se dessiner il y a une sorte d' intention un souffle de groupe qui se met en place hm et et c' est ça qu' en physique ils appellent l' attracteur étrange il se il se met comment l' attar l' attracteur étrange et c' est une c' est un souffle qui se met en place à partir du groupe lui-même hm quand on l' a vécu on le connaît on tu tu tu tu viens très bien de l' éc de décrire hm il se met un truc pam pam pam pam hm dans le groupe qui se non mais c' est ça hm hm c' est vrai que si on avait continué oui hm à partir du chaos c' est euh je sais pas comme si son si nos coeurs s' accordent ouais ouais c' est ouais c' est-à-dire que là euh hm pour sortir d' un marasme ultra intellectuel aussi on peut proposer ce genre de choses sous forme d' atelier euh ludique et créatif hm hm hm hm euh sur les thèmes qui plombent quoi oui oui ab totalement super parfait c' est ça faut faire ouais il faut qu' on joue beaucoup euh justement voilà voilà où on rejoint le le m le mec de du gros chien et de de vêtements qu' on a faits soi-même euh c' est-à-dire qu' on prenne des choses qui nous plombent et qu' on joue avec ouais et c' est ça sortir du chaos du coup et et voilà et voilà la résilience et l' empowerment et puis du coup hm hm hm problème quel problème exactement il y a pas de problème okay moi je trouve que c' est bien pour s' arrêter là pas mal c' est pas mal merci en tout cas merci beaucoup donc on va hm on va essayer de contribuer donc donc le dix janvier c' est à le seize et le dix-sept janvier le seize on a une réunion à paris qui se continue à appeler collectif richesses et qui propose de travailler sur la résilience donc ce que je vais faire c' est si vous me laissez vos coordonnées je vais vous mettre sur l on va mettre sur le site les co comptes-rendus sur la résilience en fait les prochains je les envoie euh ils ont fait un travail absolument incroyable aussi c' est-à-dire qu' ils ont et si demain matin il y a le chaos qu' est -ce qu' on fait hm face à qu quelle urgen enfin quel qu' est-ce qu' on invente hm là tout de suite comme ça euh il y a un document là donc ils ont fait euh voilà ils ont fait des des arbres des arborescences comment on appelle ça -dessus oui c' est des arborescences euh assez assez originales aussi dont peut s' inspirer parce qu' en fait ce qui est intéressant c' est comment on construit de la résilience par rapport à un chaos euh immédiat ça ça pourrait être intéressant sur des grandes surfaces parce qu' on verrait euh euh o on verrait émerger euh t on travaillait à partir de euh euh voir ça parce qu' on pourrait visuellement voir le truc émerger du chaos hm dessiner des arborescences et puis voir où ça se où ça se concentre si ça va devenir autre chose on pourrait inventer des jeux comme ça alors il y a aussi des propositions euh de faire ça c' est-à-dire on prend un arbre et on lui accroche des des petits bouts euh de couleur euh où on aurait mis avec des gommettes des dessins ou des écrits voilà c' est une autre façon de faire euh que le le grand papier parce est vrai que comme on est dans le parc il faut s' adapter eh je vais enfin il y a toujours une tente là pendant la fête des lumières il nous fallait amener un petit miroir à aller poser sur euh dans le parc de la tête d' or sur euh sur les arbres enfin bref on avait il y avait des milliers de petits miroirs il y a c' était très joli hm je sais pas si vous étiez au parc le principe de l' arbre à voeux aussi l' arbre à voeux était euh ét c' est une fi l' arbre à voeux j' ai pas fait le parc mais justement je sais pas si vous avez fait ce qu' il y avait place bahadourian pour la fête des lumières qui a été créé avec euh un centre social ou une m j c du coup c' était une espèce de de des capteurs numériques euh par terre enfin je pense c' était plutôt fait à la caméra infrarouge c' était plutôt plus faisable et en fait c' était comme un écran d' ordinateur euh en espace réel et quand on se promenait c' était il y avait un petit rond qui nous entourait vous êtes ici hm hm et quand on réunissait des gens enfin bon se réunissait avec d' autres personnes ah ça se regroupait jusqu' à créer une planète une autre planète et après donc il y avait un truc ça lancé quelque chose au niveau du logiciel c' est-à-dire que vous avez trouvé votre planète quand c' était tous regroupés euh ensemble pour former un seul euh rond rouge hm hm je sais pas qui étaient les organisateurs mais symboliquement c' était assez énorme et là forcément les gens se mettent à parler entre eux hm hm c' est mignon ça c' est quelque chose de très très chouette quoi mais on pourrait faire venir des gens comme ça pour animer les soirées justement qui il le soir il faut qu qu le symbolique c' est bien mais après concrètement euh c' est pour produire ça tient pas aux animations là ça produit déjà l s s s la la rencontre les gens la cohésion du sens du sens parce que tout d' un coup ben oui on se réunit ça il y a quelque il y a un résultat il y a quelque chose qui se passe après c' est juste que ces gens ont les capacités de faire ça faut trouver les organisateurs hein ça se trouve c' est que ils ont fait en plus du coup ce que là je vous ai résumé mais il y avait euh donc des voix de d' enfants qui parlaient de leur quartier hm parce que ça parlait un petit peu de la diversité dans le quartier de la guillotière donc ils ont fait ce travail en coopération avec une avec soit la maison soit un centre social je sais pas ou une école mais en tout cas avec les enfants du du quartier donc c' est des gens qui ont je pense et les capacités numériques du coup et les capacités euh relationnelles même d' animer un groupe voilà c' est juste une hm une une piste hein parce que j' ai pas pris le temps de parler avec eux et je sais pas qui sont les organisateurs mais en tout cas il y avait c' était hyper percutant qu' ils en parlent au grand public d' avoir un truc comme ça un média qu' on connaît qui nous amuse c' est numérique machin et euh et hop le message il est très très oui surtout à la fête des lumières où tout le monde est pressé ben les gens se sont arrêtés super longtemps mais en tant qu' enseignante je je pense que je j' en euh je comprends ce que tu voulais dire parce que c' est bien on a vécu qu' est-ce qu' on pourrait faire que oui après c' est ça faut trouver comment on le on le ramène dans le c' est hm faudrait qu' on réfléchisse ça faut f hm hm parce que en fait il y a plein plein de choses qu' on peut faire pour s' ou d' ailleurs euh généralement mais enfin moi j' enseigne comme ça je prends les gens sur mon dos je les emmène quelque part je leur fais faire quelque chose puis je reviens puis je dis ben voilà on fait ça hm et c' est le voilà on a fait ça qui fait que hm que après c' est un outil pour faire autre chose ben oui hm proposer des expériences oui voilà c' et après donner des comment dire est ça les expériences après les avoir faites réalisées qu' on demande comment vous pouvez l' exploiter hm hm hm à votre travail et à votre association à votre famille à votre quartier hm hm hm hm expérimenter c' est c' est très bien oui hm mais il faut être ben en fait oui c' est vous en avez besoin pourquoi euh et si on avait des des des sortes de panneaux de débriefing c' est-à-dire on a on a des panneaux sur lesquels on accroche ça ça s' applique à et puis on a un panneau de travail un panneau vie privée caetera et les gens mettent quelques mots et les accrochent là où c' est pertinent hm ça je pourrais l' utiliser pour hm et puis les ge les gens le toujours compiqué dans le parc de c' est compliqué dans le parc oui c' est-à-dire faut l' imaginer s dans sous la forme de l' arbre hm oui ok pas de murs parce qu' il y a pas de murs oui oui oui il y a pas de même même bah on a on a régulièrement des paperboards mais on est tellement nombreux que que c' est ça oui s que ça hm ben s c' est c' est pas grave on m on met quatre côtés de l' arbre oui oui on peut voilà hm c' est-à-dire qu' avec les gens argent là et ou d' autres qui sont sur la qui travaillent sur la signalétique oui on peut très bien leur dire mais on voudrait cette année faire quelque chose qui soit ludique et hm hm hm qui intègre des propositions qui peuvent être visualisées en fait chaque fois faut trouver ou les artistes ou les assos ou ceux qui veulent bien porter tel ou tel projet hm c' est-à-dire que une idée peut être reprise par quelqu' un qui va s' y coller en fait mais de façon à à prendre son pied aussi hm hm sinon ça marche pas ah bah oui autant que ça lui fasse plaisir hein bah oui sinon sinon s voilà alors je ne sais pas si vous qui êtes venue depuis voiron vous avez envie de dire peut-être encore quelque chose ou si par rapport à vos propres projets bon là c' est e c' est jamais pareil hein les comités d' orientation des dialogues en humanité euh des fois ça part euh sur un aspect très philosophique des fois ça reste très terre à terre des fois ça se mélange euh là ce qu' on va chercher à la demande aussi insistante de NNAAMMEE c' est de chercher à chaque fois inviter à faire un parcours chaque jour et pendant les trois jours c' est-à-dire que on attend la rencontre on attend des ateliers du sensible seulement après on va palabrer ou en tout cas échanger et ensuite on va faire de la coopération action d' échange de témoignages de vie après on va faire la fête mais euh chacun peut trouver un peu un fil rouge de ce qui l' intéresse lui particulièrement par rapport à son quartier ou à ce qu' il veut appliquer euh par ailleurs euh il faut qu' il puisse tirer le fil rouge et on je pense faudrait qu' on aille même un petit peu plus loin c' est d' in d' indiquer quelques possibles fils rouges hm parce que souvent les gens fait ils ils papillonnent un peu hm hm ils butinent hm ils butinent voilà euh hm et du coup ça ils arrivent pas forcément au débat hm en s' étant suffisamment enrichi même si c' est super intéressant ce qu' ils ont pu faire avant mais c' est pas toujours en adéquation donc c' est aussi de réfléchir à ça mais en sachant qu' il y a des personnes qui passent dans le parc qui vont peut-être voir des dialogues en humanité juste un petit échantillon et c' est possible aussi de suivre mais l' idée c' est c' est d' inviter à construire de la cohérence par des façons de des pas de côtés différents qui se succèdent on va dire pour chaque fois essayer d' en de nous entraîner hein c' est c' est un entraînement aussi finalement mais comme on est quand même dans un le fait où ça se passe dans le parc ça aide aussi à l' apaisement s' il fait beau c' est toujours l' aléa il y en aura du boulot sinon on peut aller faire un tour en somalie aussi eh ouais si on fera trois jours tu nous dis que la prochaine réunion est le dix janvier hm ouais à quelle heure attends je vais te dire ça tout de suite je sauvegarde et euh ici je suis dans le programme ici je vais ah ben si je suis arrivée agenda là agenda comité d' orientation c' est ça clique dessus ouais six janvier ouais il y a le six le six sept là le quatorze à dix-huit heures hôtel de communauté urbaine ouais bon essaie toujours de donner une une une marge de hm assez souple NNAAMMEE sera là et le principe c' est que contrairement à toutes les autres réunions les réunions des dialogues en humanité permettent de venir en retard de partir avant et ça marche quand même et hm les dialogues eux-mêmes pendant le parc on fait avec ceux qui sont là c' est-à-dire c' est ceux qui sont là qui ont raison d' être là s' ils peuvent hein bien sûr et qui vont fabriquer ce moment-là euh donc euh je sais pas est-ce que vous voulez que je laisse quatorze heures à dix-huit heures donc pour le moment c' est indiqué partout on va le laisser comme ça on essaiera de se décentraliser un jour pour voiron mais ça va pas être simple mais on peut essayer on peut imaginer vos petits formats là parce que vous avez fait un grand format avec les trois cents quatre cents personnes euh mais d' avant vous étiez beaucoup moins nombreux justement euh je voulais savoir euh pourquoi quatre cents personnes sur le vingt-quatre novembre là ouais il y avait non ouais mais l' a bah je sais pas la salle était archi pleine deux l' année d' avant on avait eu trois cent trois cent cinquante personnes cents et cette année on avait réduit parce que ah on avait lancé des invitations l' année passée c' était un peu ouvert euh à tous ouais et euh alors que là on a réduit on était à peu près deux cent cinquante là d' accord donc deux cent cinquante ok on n' était pas quatre cents oui donc faut pas que mettre ça faut pas que je mette quatre cents je vais mette deux cent cinquante d' accord non mais il y a pas de soucis c' est et on avait fait juste euh hm nous on avait fait juste ça hein c' est pas la quantité qui compte tu disais c' était oui ouais ouais ouais ouais ouais ouais ouais des petites affiches comme ça en fait hm hm mais où euh NNAAMMEE apparaissait NNAAMMEE euh bah toi aussi et euh on a fait des plus grandes aussi pour poser dans certains endroits mais euh et c' était beaucoup sur invitation parce qu' on a un grand réseau oui oui c' est sûr que l' idéal ça serait de le faire en plein air quoi eh hm pendant fait beau aussi avec euh dès fait beau hm c' est d' avoir toujours l' alternative dehors ou dedans ouais hm et dès que c' est possible évidemment de de sortir même si c' est qu' un petit moment vu que des fois il faut un peu frais ouais mais le fait de respirer le fait d' être quand même relié à la nature ouais c' est différent quoi on s' est rendu compte vraiment que ça donnait plus de sérénité plus de créativité euh non mais c' est vrai hein celui qu' on a fait au mois d' octobre là enfin que j' ai que moi j' avais cha un petit peu chapeauté entre guillemets sur le la sociale et fraternité on l' a fait et euh à côté il y avait euh en lien avec l' association de pour les femmes et euh on a fait une soupe populaire à l' extérieur enfin hm eux ils ont fait une soupe populaire à l' extérieur même s' il faisait très très froid ce jour-là mais c' est vrai que du coup euh le fait d' être dehors ça permet aux enfants d' être là euh ouais ouais ouais enfin il y a plein de choses qui se font si c' est dehors et qui ne se font plus quand on est dans une salle qui est formatée même si on se met en cercle et en même temps euh ils préparaient la soupe sur place et à un moment ils avaient trop froid et ils nous ont demandés pour rentrer pendant qu' on faisait nos nos dialogues en humanité donc on a dit bien sûr oui et ils ont mis ils ont pris une table et ils se sont mis carrément dans au milieu ouais et ils ont épluché leurs légumes et du coup ils prenaient la parole avec nous oui oui oui ben c' est parfait oui et c' était super ben le c c o de villeurbanne il a repris les dialogues en humanité dans le café citoyen et ils font toujours euh ils préparent la soupe pendant les ateliers hm ouais ouais en amont et et la soupe s sert après pour l' après-midi ouais ouais ouais ouais c' est voilà et là c' était vraiment pas hm orchestré d' avance et c' est des expérimentations euh les plus inattendues qui ensuite c' était vraiment bien ouais euh sont repris par les autres au brésil à bangalore hm ouais euh ouais ouais mais le coup de la soupe ça marche c' est c' est génial les massages aussi c' est pas mal les massages ouais ouais un cycle de massage cet après-midi ah ouais ça va être plus dur hein pour trouver un masseur là ou une masseuse c' est vrai les massages ça marche bien ok je ferais juste une invitation malheureusement je n' ai pas de flyer à vous laisser ah oui oui oui un petit coup de pub que nous organisons on peut mette et je vais envoyer je vais te demander le mail bien spécial contact non non tu mets tu vas dans le site dans mes contacts ou bien je passerai par NNAAMMEE contact et puis euh nous organisons euh du neuf janvier au vingt-quatre février une grande exposition de peinture haïtienne donc ce sont des oeuvres qui ont été fait qui ont été euh oui réalisées à l' occasion de mille neuf cent quatre-vingt-douze le donc le quinzième centenaire de la découverte de l' amérique par christophe collomb par une trentaine peintres haïtiens donc il y a euh une soixante soixante-dix tableaux de peinture haïtienne et c' est présenté donc du six enfin du neuf janvier au vingt-quatre janvier au vingt-quatre février à l' école normale supérieure de lettres euh ben c' est l' avenue jean jaurès là-bas métro debourg euh c' est ouvert tous les jours sauf le dimanche voilà je donne l' indication donc euh voilà vous savez tous que la que haïti est un pays très créateur à tous points de vue très créatif et que c' est l' essence hm que c' est c' est une essence dans le peuple disons qui est absolument voilà donc je ferai passer vous trouverez sur vos mails euh le le le flyer l' invitation et les précisions on va faire un courrier aussi à tous les lycées du rhône pour les inviter à venir visiter enfin voilà on a plusieurs petits travaux à faire là c' est pour ça haïti cinq cents ans d' histoire oui exposition de peinture expo et neuf janvier au vingt-huit quatre février à l' e n s lettres métro quatre février e n s lettres métro debourg debourg donc voilà voilà merci beaucoup